Pépite le Gypaèton juillet 2011

Envol d'un jeune gypaète barbu dans le parc de la Vanoise


Pépite le jeune gypaète barbu de Rosuel né en 2011

Pépite est né le 9 mars 2011 (oeuf pondu le 11 janvier) dans l’aire des Sétives, un rocher situé à Rosuel. Malgré les nombreux dangers qui guettent les jeunes poussins, nos parents gypaètes barbus sont parvenus à bien protéger le petit des corbeaux, des aigles, du froid, de la faim, etc. Le 10 juillet 2011 au matin, Pépite a pris son envol. Il a quitté le nid pour commencer sa vie de gypaète barbu. Il va être nourri par ses parents pendant quelques mois qui vont également lui apprendre à casser les os dans les pierriers. Par mimétisme, le jeune gypaète barbu apprendra à casser les os par lui-même.

Sortie du 29 juillet 2011

Premiers contacts avec Pépite le jeune gypaète barbu qui a pris son envol le 10 juillet. Beaucoup d’émotions donc. Arrivée sur le site de Rosuel à 10h00, après quelques minutes d’attente je vois Pépite en vol dans le rocher des Sétives. Il est beau et impressionnant par son envergure. En effet, chez les jeunes gypaètes barbus, les juvéniles, disposent de plumes plus longues que les adultes, ce qui leur donne une envergure impressionnante. Voici le descriptif de mes observations:

  • Arrivée à 10h00, beau temps, Pépite vole près du rocher des Sétives. Il semble tenter d’atterrir sur des perchoirs mais au dernier moment il change d’avis. Il s’exerce. Première photo de Pépite à 10h20.
  • A 10h45 le jeune gypaète barbu vole en compagnie de 2 chocards à bec jaune puis tout seul. Il plane jusqu’au cascades de Rosuel puis revient. Je ne l’ai pas vu aller plus loin.
  • A 11h14 Pépite le jeune gypaète barbu se pose sur une  pente herbeuse.
  • A 11h19 Un renard s’approche de Pépite et lui fait peur. Pépite s’envole. Même de loin, on voit que le renard a l’air très curieux et doit se demander s’il y a moyen de croquer quelque chose.
  • 11h26 Un gypaète barbu adulte parent de Pépite arrive en apportant à manger à sa progéniture. Ils volent ensemble quelques instants. Grand moment d’émotion pour moi. L’adulte parent se pose d’abord sur un perchoir proche de l’aire principale. Pépite se pose également. L’adulte dépose la nourriture (ou une partie je ne sais pas), s’envole vers une autre aire secondaire pendant que Pépite savoure son repas.
  • 11h30 Le gypaète barbu adulte dépose de la nourriture dans une aire secondaire proche de l’aire principale. Pépite décolle de son perchoir pour rejoindre son parent dans l’aire secondaire. Pépite déguste de nouveau son repas tandis que l’adulte parent repart aussitôt en prospection de nourriture. Pépite reste ensuite sur place.
  • 11h58 Le gypaète barbu adulte est de retour avec de la nourriture. Il se pose dans l’aire secondaire et je peux alors admirer les 2 gypaètes ensemble pendant 30 secondes. Ensuite le gypaètes adulte repart en prospection de nourriture.
  • 12h39 Pépite s’envole de l’aire secondaire pour aller se poser sur un perchoir proche de l’aire principale. Il prend soin de son plumage.
  • 12h53 Pépite s’envole du perchoir et plane au dessus des Sétives, il va assez haut cette fois.
  • 13h05 Pépite se pose de nouveau sur le perchoir proche de l’aire principale et semble bien maîtriser les techniques d’atterrissage. Il continue sa toilette.
  • 13h36 Le jeune gypaète barbu s’envole gracieusement vers l’aire principale dans laquelle il se pose avec maîtrise. Il disparaît alors pendant 1h30, on le l’aperçoit même plus dans l’aire. Il doit se reposer certainement.
  • 14h56 Un gypaète barbu adulte est de retour avec de la nourriture. Il se pose dans l’aire principale, dépose la nourriture et repart aussitôt. C’est allé si vite que je n’ai pas eu le temps de le prendre en photo lorsqu’il dépose la nourriture.

Conclusion: Une journée riche en observations. Interactions avec le renard, interactions avec l’adulte gypaète barbu. Notre Pépite a l’air de plutôt bien se porter, il sait déjà atterrir sur des perchoir très difficiles d’accès et ce avec une aisance déconcertante malgré qu’il ne plane que depuis 3 semaines. Observer la jeune vie d’un gypaèton dans ces conditions avec un accès aussi facile est une chance incroyable qu’il faut saisir absolument.

Sortie du 24 juin 2011

Sortie observation du vendredi 24 juin 2011. Tout d’abord pardon pour la qualité des clichés, ce sont des recadrages à 100% des originaux réalisés juste pour l’observation (il faut un tel grossissement pour observer qu’il faut rogner sur la qualité).

Arrivée à Rosuel à 9h30, en poste à 9h45, j’observe directement un adulte gypaète barbu qui plane et se rend à l’aire. Dans celle-ci je découvre ce gypaète barbu adulte et le gypaèton né en mars dernier. Celui-ci déguste la nourriture que vient de lui apporter son parent à l’instant (probablement la mère mais on ne peut l’affirmer). J’en profite pour faire des photos entre deux curées où le gypaèton se montre au bord de l’aire, il est tout noir avec quelques plumes blanches comme tous les jeunes. Je l’ai trouvé plutôt costaud, en fait il m’a impressionné par sa taille qui est presque celle d’un adulte alors qu’il n’a pas encore pris son envol. Ce jeune gypaète barbu devrait briser l’air début juillet.

Après le repas, le gypaète barbu adulte quitte l’aire pour se poser sur un piton rocheux juste à côté de l’aire. Il y restera trois quarts d’heure pour profiter des rayons du soleil, se réchauffer car il ne faisait pas très chaud et l’aire est complètement dans l’ombre. J’ai donc attendu qu’il reprenne son envol pour faire des photos en rafale du décollage que voici: